Les miracles de la médecine prophétique

Les miracles de la médecine prophétique

Les miracles de la médecine prophétique

Du miracle à la médecine prophétique

De tout temps, les prophètes ont été envoyés à leur peuple par des miracles. Jésus pouvait guérir l’aveugle et le lépreux par la permission de son Seigneur. Job a trouvé la guérison d’une maladie rare après plusieurs années de souffrance. Moïse a défié la sorcellerie des magiciens de Pharaon.

Tout cela par la permission du Seigneur de l’Univers. Puis vient le prophète Muhammed sallalahu ‘alayhi wa salam, Prophète et messager d’Allah, avec une médecine avec un message pour toute l’humanité et balayant toutes les époques. Un message contenant tout ce  dont l’homme a besoin pour sa félicité éternelle.

La médecine prophétique, une médecine miraculeuse

Il y a la médecine des hommes et la médecine divine. La médecine des hommes repose sur l’observation. La médecine prophétique provient d’une révélation. Les prophètes sont venus avec des miracles. La révélation est un miracle. La médecine prophétique fait partie de la révélation. La médecine prophétique, un des miracles de la prophétie.

Le prophète ‘alayhi salat wa salam était illettré, il n’a pas étudié la médecine.

Allah dit dans le Coran SOURATE 53

AN-NAJM (L’ÉTOILE) dans la traduction approchée des versets coraniques :

2. « Votre compagnon ne s’est pas égaré et n’a pas été induit en erreur

3. et il ne prononce rien sous l’effet de la passion ;

4. ce n’est rien d’autre qu’une révélation inspirée. »

Puis lorsqu’il s’est exprimé sur celle-ci, il a apporté les fondements de toutes les médecines avec des remèdes universels et spécifiques.

Le récit de l’enfant qui saignait des deux narines

Dans un hadith authentique Jâbir Ibn ‘Abd: rapporte رضي الله عنھا Allah « Le Prophète صلى الله عليه وسلم est entré chez ‘Aichah alors qu’il y avait chez elle un enfant dont les deux narines saignaient. Il demanda : « Qu’est-ce cela ? » Ils répondirent : il souffre de pharyngite ou d’un mal de tête.

Il leur dit : « Malheur à vous, ne tuez pas vos enfants ! Si l’enfant d’une femme souffre de pharyngite ou d’un mal de tête qu’elle utilise du costus indien, le râpe dans l’eau et le lui instille [dans les narines]. »

‘ Aichah ordonna qu’on applique cela à l’enfant, et il guérit ».

(Ahmad (3/315) qualitfié d’authentique par al Arnâ’ut)

Des remèdes miraculeux

Le prophète Muhamed ‘alayhi salat wa salam à informé au sujet de certaines plantes et pratiques déjà existantes parfois, mais dont on ignorait le réel bénéfice de ces éléments naturels ou pratiques.

La graine de nigelle

Abû Hurayrah رضي الله عنه rapporte avoir entendu le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم dire : « Il y a dans la graine noire un remède contre tout mal, sauf contre le sâm. » (Al-Bukhârî n°5688).

*La propriété anti-inflammatoire de la nigelle ne fait pas d’elle un anti-inflammatoire exclusif. Il convient ceci dit de l’utiliser en petite quantité pour une meilleure efficacité et éviter toute toxicité.

“Elle est utile contre toutes les maladies froides, et aussi les maladies chaudes et sèches en amenant les forces des remèdes froids et humides, en raison de son absorption rapide si on en prend une petite quantité – Certains ont prétendu que trop en consommer était mortelle”

(Ibn al Qayyim Zad al ma’ad – Cf L’authentique de la Médecine Prophétique ed.Tawbah)

Aujourd’hui la graine noire est devenue si populaire, que les scientifiques se sont penché sur l’étude de celles-ci. Les plus grands sites médicaux en parlent désormais.

La hijama

Il s’agit d’une pratique ancestrale que le Prophète nous a recommandé. Elle consiste en la pose de ventouse sur des incisions faites, exerçant alors une pression négative afin d’extraire un sang constituant un surplus pour l’organisme. Ses bienfaits sont démontrés scientifiquement.

Ibn ‘Abbas qu’Allah agrée rapporte que le Prophète ﷺ a dit : “La nuit du voyage nocturne, aucun groupe d’anges ne m’a approché sans qu’ils m’aient tous dit : Ô Muhammed, recours à la HIjama” et sous une formulation de Anas (ضي الله عنه) : “Ordonne à ta communauté la pratique de la hijama.” (Ibn Mâjah (3477-3479), As-Sahîhah (2263)

Abû Hurayrah (ضي الله عنه) rapporte que le Prophète ﷺ a dit : ” Quiquonque pratique la Hijama le 17, 19 et 21, ceci sera un guérison pour tous les maux.”

(As- Sahîha (622))

Anecdote 

Une personne fut atteinte  d’une paresthésie de la main. Le nerf ulnaire semblait être atteint. Après avoir consulté des médecins et professeurs compétents sans trouver de réponses à ses questions, cette personne a alors décidée de se tourner vers la Hijama. Après deux mois d’intenses difficultés, elle fut guérie par la permission d’Allah dans les trois jours qui ont suivi la séance de Hijama.

La médecine prophétique contient des sagesses d’une réalité incontestable

Voici un hadith qui a émerveillé les médecins et les grands hôpitaux. Simple de première approche, son sens et ses vertus en disent long.

L’islam et l’alimentation

Le Prophète ﷺ a dit: « Un humain n’a jamais rempli un récipient plus mauvais que le ventre. Il suffit au fils d’Adam de quelques bouchées afin qu’il tienne son dos droit et s’il ne peut se contenter de cela alors le tiers pour la nourriture, le tiers pour sa boisson et le tiers pour sa respiration ».

(Rapporté par Tirmidhi dans ses Sounan n°2380)

Le costus indien un remède qui fascine

Umm Qays Bint Mihsan déclare avoir entendu le Prophète (ﷺ) dire : ” Servez-vous du bois indien, c’est le remède de sept maladies. Il s’emploie par les narines en cas d’angine et se prend par un coin de la bouche en cas de pleurésie.”

(Sahih al Bukhari – hadith n°5692)

Nous ne savons toujours pas à ce jour qu’elle est les sept maladies dont il est le remède, excepté l’angine et la pleurésie. Il peut s’agir de maladies que ne sont pas encore apparues comme de maladies qui existent déjà et Allah est plus Savant.

Les dattes de ‘ajwa un remède préventif à l’empoisonnement à a la sorcellerie

‘Âmir a entendu son père Sa’d – qu’Allah agrée – dire : “J’ai entendu l’Envoyé de d’Allah ﷺ prononcer ces mots : ” Quiquonque aura mangé le matin sept datte ‘ajwa ne sera pas incommodé ce jour-là par le poison ni par la sorcellerie”. (Bukharî,5769)

Récit d’une famille en détresse

Une famille essaya sur leur père, patient polypathologique hospitalisé pour infection pulmonaire et covid-19 aggravé, le costus indien en petite quantité, dilué dans de l’eau en gouttes dans le nez suivant mes conseils. J’ai insisté pour qu’ils aient l’accord médical.

Le patient, sous 9 L d’oxygène, avec 75% des poumons atteints, laissa un pronostic vital sombre. Les médecins et le staff médical ne se doutaient pas du retournement de situation. Suite au traitement le patient commençait à expectorer des crachats.

Le lendemain, il passa à 3L d’oxygène. Au bout de cinq jours, il sortit de l’hôpital sans oxygène après plusieurs semaines d’hospitalisation. La médecine prophétique lorsqu’elle est bien utilisée, offre des résultats incontestables.

Article écrit par A.Abdillah.

Copie ou modification interdite.
Diffusion et partage autorisé avec lien du site
Instagram : @medecineprophetique_

Voir aussi : La médecine prophétique pour se soigner