La médecine prophétique pour se soigner

La médecine prophétique, une médecine complète

La médecine prophétique s’applique facilement à toutes les époques. Devenue célèbre depuis l’avènement du Prophète Mohamed ﷺ, elle s’est inscrite désormais dans la médecine traditionnelle Arabe et approuvée par un grand nombre de médecins musulmans et non musulmans. Comment utiliser correctement la médecine prophétique pour se soigner ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

la médecine prophétique

Qu’est-ce qu’est la médecine prophétique ?

La médecine prophétique est l’ensemble de ce qui est confirmé de façon authentique par le prophète Mohamed ﷺ au sujet de la médecine. Cela inclus ce qui a été dit, fait, approuvé ou délaissé par le Prophète ﷺ. Il s’agit d’une médecine issue de la révélation islamique.

Comment utiliser la médecine prophétique pour se soigner correctement ?

Pour se soigner efficacement avec la médecine prophétique il faut être fidèle aux enseignements du Coran et de la sunna. Il faut nécessairement connaître les grandes règles extraites des ahadith authentiques et disposer de connaissances médicales précises. Ceci afin de déterminer une application correcte en fonction des situations. La médecine prophétique contient une jurisprudence lui étant propre et qui défini son cadre d’application.

Les règles générales

Extraites du Coran, les règles générales de la médecine prophétiques résument l’ensemble des grands principes de la médecine. L’Imam Ibn al Qayyim al Jawziyya fait mention des grandes règles de la médecine et cite :

  • Préserver la santé (sourate al Baqara, v184)
  • S’abstenir de toute chose nuisible (sourate An-Nisâ, v43)
  • Évacuer les substances nocives (sourage al Baqara, v96)

[Authentique de la médecine prophétique, Edition Tawbah]

Les règles spécifiques

Les règles spécifiques sont les règles qui nous apportent davantage de précision sur l’application des remèdes et sont par conséquent extraites des ahadith.

Le costus indien s’emploie par les voies nasales en cas d’infection ORL et dans un coin de la bouche en cas d’épanchement liquidien pulmonaire. A ce sujet, Umm Qays Bint Mihsan déclare avoir entendu le Prophète ﷺ dire : ” Servez-vous du bois indien, c’est le remède de sept maladies. Il s’emploie par les narines en cas d’angine et se prend par un coin de la bouche en cas de pleurésie.” (Sahih al Bukhari – hadith n°5692) .

Donc si l’on traite l’angine d’une autre façon que celle mentionnée dans le hadith en toute capacité de cause, on ne pourra pas alors prétendre avoir appliqué la médecine prophétique même si l’on utilise du miel et de la nigelle, car le Prophète ﷺ a dit au sujet du costus indien « Il s’emploie par les narines en cas d’angine ».

Les remèdes doivent être appliqués comme cités dans les ahadith. Dans l’impossibilité d’appliquer un remède cité dans un hadith il faut utiliser d’autres remèdes reposant sur un hadith.

Quelques enseignements importants

Les remèdes prophétiques sont des remèdes à spectre large

Les remèdes prophétiques sont peu nombreux et agissent sur plusieurs maux tandis que les remèdes pharmaceutiques sont très nombreux. Ces derniers agissent généralement sur un seul mal.

  • « La nigelle est un remède contre toutes les maladies sauf la mort.
  • La hijama est une guérison pour tous les maux lorsqu’elle est pratiquée les 17,19 et 21 de mois lunaires.
  • Le costus indien est le remède de sept maladies
  • Consommer le matin avec sept dattes de Médine type ‘ajwa est un remède préventif pour le poison ET la sorcellerie.
  • La talbina est bénéfique pour le malade ET la personne affligée d’un deuil récent.

Les remèdes aux maladies inconnues se déduisent à partir des remèdes connus

Nous savons qu’Allah a envoyé le Prophète sallalahu ‘alayhi wa salam comme guide pour toute l’humanité avec un message valable pour toutes les époques. Ce message doit donc contenir l’ensemble de ce qui est bénéfique pour les Hommes. La médecine prophétique fait partie de la révélation. Cette dernière doit donc contenir l’ensemble des remèdes utiles pour tous les Hommes à toutes les époques.

Le remède à toutes les maladies se trouve dans les versets coraniques et les ahadith

“Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants”. [Sourate Al Israa-17-82, Coran, sens approché de la traduction du verset]

Il n’existe pas de croyance limitante au sujet des remèdes

Dès lors que nous savons qu’une maladie existe, les musulmans ont la ferme conviction qu’il existe au même moment son remède, parceque le Messager d’Allah (ﷺ) a dit : « Allah n’a pas fait descendre une maladie sans qu’il soit également fait descendre son remède. » [Sahih al-Bukhari 5678].

Un code de santé universel

Le principe de responsabilité

Même si la médecine prophétique à émergée au Moyen Âge, elle ne contredit pas pour autant les grandes lignes du Code de la santé publique, car elle en a défini certains grands principes comme le principe de la “responsabilité médicale” ou encore la “pratique illégale de la médecine”. Il a été rapporté par Abû Dâwûd (2685, livre du prix du sang) et An-Nasâ’î (4830, livre de la Qasâmah) le hadith suivant :

‘Amr Ibh Shu’ayb rapporte de son père d’après son grand-père que le Prophète ﷺ a dit : ” Quiconque pratique la médecine sans y être habilité sera tenu responsable en cas d’accident.”

La bonne orientation

La médecine du Prophète ﷺ nous invite à orienter le malade vers le médecin.

Dâwûd rapporte dans ses sunnan que Mujâhid tient les propos suivants de Sa’d رضي الله عنه : « j’étais tombé malade, une fois , et l’envoyé d’Allah ﷺ vint me rendre visite. Il posa sa main sur ma poitrine au point que je sentis sa froideur sur mon cœur et me dit : « Tu es malade du coeur – maf’ud -. Va voir Al Harith b.Kalada de la tribu de Thaqîf, c’est quelqu’un qui pratique bien la Médecine. […] Hadith rapporté par Abû Dawûd (n°3875)

Orienter vers le spécialiste compétent

Va voir Al Harith b.Kalada de la tribu de Thaqîf, c’est quelqu’un qui pratique bien la Médecine. […] Extrait du hadith (n°3875) rapporté par Abû Dawûd

Étude de cas : Médecine prophétique et covid-19

La covid19 ou SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) se contracte par la voie manu portée dans l’air par les voies nasales où il se loge pour atteindre ensuite les poumons lorsque l’on respire.

Il faut pouvoir alors utiliser un traitement anti-infectieux capable temps d’agir en même temps au niveau des voies nasales ainsi qu’au niveau des poumons.

Le choix du remède

Le costus indien semble répondre parfaitement à ces deux conditions. En effet, Umm Qays Bint Mihsan déclare avoir entendu le Prophète ﷺ dire : “Servez-vous du bois indien, c’est le remède de sept maladies. Il s’emploie par les narines en cas d’angine et se prend par un coin de la bouche en cas de pleurésie.” (Sahih al Bukhari – hadith n°5692)

La pleurésie correspond à un écoulement de liquide de nature froid et humide dans la cavité pleurale. Le costus indien possède une nature très chaude et sèche. Lorsque l’on place un morceau de racine de costus indien dans un coin de la bouche, au contact de l’air inspiré, cela permet d’atteindre les voies pulmonaires. La chaleur sèche du costus asséchera alors l’excès de liquide au niveau pleurale et résoudra le trouble.

L’angine correspond à une infection virale ou bactérienne qui se manifeste par une inflammation de la gorge. Les voies nasales et buccales étant liées, nous pouvons alors prendre l’inflammation par son sommet au niveau du larynx par le biais de l’instillation nasale à base de costus indien. (gouttes dans le nez). Ainsi, cela sera une prévention et un remède pour l’angine et la pharyngite (inflammation du pharynx).

L’utilisation de la nigelle

En seconde action, il sera possible d’utiliser la graine de nigelle pour étaler le spectre d’action. Ce procédé permettra d’agir sur le plan immunitaire afin d’atteindre l’ensemble des effets provoquer le virus. L’emploi de la graine de nigelle aide à atteindre plus facilement l’effet thérapeutique que l’on recherche généralement. Une huile de nigelle contient une plus grande quantité de principe actif et n’assure pas forcément cela.

Une étude scientifique à vérifié l’efficacité de la préparation dont voici la conclusion :

“Le miel et la nigelle sativa a significativement amélioré les symptômes, la clairance virale et la mortalité chez les patients COVID-19. Ainsi, le miel associé à la nigelle représente une thérapie en vente libre abordable et peut-être utilisé seul ou en combinaison avec d’autres traitements pour obtenir des effets potentialiser face au COVID-19.

Source de l’essai clinique