Coronavirus, médecine prophétique, conseils

Qu’est-ce que le Coronavirus ?

Coronavirus est une grande famille englobant plusieurs variétés de virus, celui dont on parle actuellement et qui fait l’objet de contagions porte le nom de “Wuhan coronavirus”

D’après les articles scientifiques et médias ayant abordé le sujet Il s’appelle “2019-nCoV” et il a déjà infecté au moins 440 personnes à travers le monde et fait plusieurs morts.

Cette nouvelle maladie qui frappe la Chine se présente sous la forme d’un coronavirus jamais identifié auparavant.

La famille des coronavirus, qui signifie en latin “virus à couronne”, tire son nom de son aspect.
Les particules, quasi sphériques, sont généralement décorées de grandes projections de surface en forme de massue ou de pétale qui créent une image au microscope électronique qui rappelle la couronne solaire.

Sur le plan génétique, le coronavirus a la particularité d’être un virus de très grande taille, si bien qu’il s’agit du plus long ARN viral jamais découvert.

Quelle est la cause de l’émergence du Coronavirus ?

Le réservoir de ce virus selon l’institut Pasteur serait probablement animal.

Ceci dit nous ne pouvons pas nous avancer plus que cela, faute d’éléments.

Comment se transmet-il ? 

Les coronavirus en général sont transmis par voie fécale-orale ou par aérosols de sécrétions respiratoires.
Ils sont présents dans le monde entier et infectent une large diversité de mammifères et d’oiseaux.

2019-nCoV ou Wuhan Coronavirus aurait été contracté selon les cas décrits par des personnes ayant fréquenté des marchés d’animaux vivants.

La transmission à l’homme de ce virus a été mise en évidence par le fait que des soignants s’occupant des premiers cas de personnes contaminés auraient contracté le virus. Puis les décès de personnes présentant le même tableau clinique.

Symptômes 

  • Symptômes les plus fréquents :
Fièvre
Toux sèche
Fatigue
 
  • Symptômes moins fréquents :
Courbatures
Maux de gorge
Diarrhée
Conjonctivite
Maux de tête
Perte de l’odorat ou du goût
Éruption cutanée, ou décoloration des doigts ou des orteils
 
  • Symptômes graves :
Difficultés à respirer ou essoufflement
Sensation d’oppression ou douleur au niveau de la poitrine

Perte d’élocution ou de motricité

Les cas les plus graves semblerait concerner principalement 

  • Personne vulnérable
  • L’Âge
  • Immunodéprimés
  • Diabète
  • Hypertension artérielle
  • Maladie cardiaque chronique,
  • Insuffisance rénale chronique

Le patient peut être atteint d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë, d’une insuffisance rénale aiguë, voire d’une défaillance multiviscérale pouvant alors entraîner le décès.

Cela reste à titre indicatif et n’est pas forcément significatif, car il s’agit d’une épidémie.

Quels conseils la Médecine Prophétique apporte-t-elle dans cela ? 

Tout d’abord, il faut savoir que le Coronavirus fait l’objet d’une épidémie.

Une épidémie, c’est la propagation rapide d’une maladie infectieuse à un grand nombre de personnes, le plus souvent par contagion.

Le meilleur remède reste tout d’abord la prévention. Il est à noter que les remèdes préventifs sont encore plus puissants que les remèdes curatifs, car ils empêchent la survenue de ces derniers.

Parmi les règles Prophétiques relatives à la prévention

  1. S’éloigner de toute(s) personne(s) contaminée(s)

Nous avons l’exemple de ce type de prévention qui a été mentionné dans le cas  de la Lèpre :

Abû Hurayrah rapporte que le Prophète() a dit :

« Fuis le lépreux comme tu fuis le lion. »  [As-Sahîhah (783)]

  1. Limiter les déplacements

A ce propos le Prophète () a dit, concernant la Peste, et cela, en raison de sa contagion :

« Si elle se déclare dans le pays où vous êtes, n’en sortez pas pour la fuir, et si vous entendez qu’elle s’est déclarée dans un pays, ne vous y rendez pas. »
[Al-Bukhârî (5729) et Muslim (2219)].

De là il apparaît d’être vigilant au niveau des aéroports, un lieu de trafic important où des personnes n’auraient peut-être pas respecté cette règle Prophétique préventive. Ce type de prévention est traité dans ce qui suit.

  1. Établir une distance entre soi et la personne malade 

Étant donné que le risque de contamination se fait par contact, mais aussi par voies aériennes l’air vicié peut-être un vecteur de contamination à ce propos on rapporte aussi que le Prophète ()  a dit, toujours concernant le cas du Lépreux  :

« Parle au lépreux, en gardant entre toi et lui la distance d’une ou deux lances. »
[Al-Haythamî (5/101) qualifié de faible par Al-Arnâ’ût]

Quand bien même ce hadith cite la lèpre, ceci est également valable pour toutes les maladies similaires d’un point de vue de la contagion.

  1. Dresser un obstacle entre soi et la maladie  

« Parle au lépreux, en gardant entre toi et lui la distance d’une ou deux lances. »

“D’une ou deux lances”

“La lance” est un obstacle et sa quantité “une” ou “deux” qualifie la distance approximative de 1 à 2 mètres.

Le fait d’établir une distance entre soi et la personne malade “contagieuse” est indispensable afin d’éviter la contamination par voie aérienne et quand cela n’est pas possible comme pour les soignants, par exemple, il faut dresser alors un obstacle efficace entre soi et la personne malade. Un obstacle qui vous permettra de vous préserver.

Fa’ida

Dans un des ahadith de la Lèpre, l’illustration donnée par le Prophète()  est de la fuir comme le Lion.

Dans un autre hadith dans le cas où on doit parler au lépreux le Prophète () évoque le fait de garder une distance “en gardant entre toi et lui la distance d’une ou deux lances”

La lance permet de mettre une distance entre soi et le lion et peut permettre de vaincre le lion, mais expose quand même à un risque. Raison pour laquelle le meilleur éloignement restera la meilleure prévention et le meilleur éloignement est le fait de fuir le malade quand il n’y a pas d’intérêt à rester à proximité. Si proximité oblige, il faudra dresser alors un obstacle en guise de préservation. La notion de distance apparaît alors, ainsi que celle d’un moyen matériel pour se préserver. 

Parmi les obstacles existants à l’heure actuelle pouvant préserver les voies aériennes il y masque respiratoire (type FFP2) qui sera un obstacle entre soi et le malade et c’est principalement ce type de masque qu’utilisent les soignants prenant en charge les patients atteints de maladies similaires. 

Parmi les remèdes Prophétiques 

Le Messager d’Allâh ()  a dit dans un hadith authentique rapporté par l’imam Al Boukhari :

« Il y a dans la graine de nigelle un remède contre toute maladie, sauf contre le sâm. »

(Al-Bukhârî n°5688).

On rappel comme l’a cité Sheikh Salih Al Fawzan qu’Allah préserve, qu’elle est “un remède aux maladies qui acceptent la guérison”

Étant donné que la Nigelle est un remède à toutes les maladies et que la Covid Sars-Cov est une maladie, la Nigelle est un remède à cette maladie. Néanmoins, comme nous informe Sheikh’ AbdelHadi al Djazeiri qu’Allah préserve, il faut tenir compte de deux points : 

  1. Al Kayfiya al isti’mal : Comment doit-on l’utiliser ? 
  2. Al Kamiya : La quantité, la posologie qu’il faut employer dans le remède.

Une étude scientifique réalisée au Pakistan à mis en évidence l’efficacité de la graine de nigelle associée au miel pour faire face au Covid-19. 

La conclusion de cette étude est la suivante : 

“Le miel et la nigelle sativa a significativement amélioré les symptômes, la clairance virale et la mortalité chez les patients COVID-19. Ainsi, le miel associé à la nigelle représente une thérapie en vente libre abordable et peut-être utilisé seul ou en combinaison avec d’autres traitements pour obtenir des effets potentialiser face au COVID-19. 

Doses utilisées dans l’étude : 

Miel : 1 g par kg / jour + graines de nigelle à raison de 80 mg/kg/jour
Durée du remède dans l’étude : 13 jours.

Source de l’essai clinique : https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.10.30.20217364v4

Parmi les remèdes prophétiques qui se sont avérés efficaces suivant les témoignages il y a le Costus indien. 

Parmi les conseils d’ordres naturels

Renforcer le système immunitaire, et cela se fait de deux façons :

  1. S’éloigner des facteurs qui affaiblissent le système immunitaire, comme le stress, la fatigue, le surmenage, le manque d’activité physique, le déséquilibre alimentaire, les allergies.
  2. Consommer des aliments qui renforcent le système immunitaire comme la vitamine C que l’on trouve dans les oranges, le pamplemousse, kiwi… Le Ginseng, la Gelée Royale, mais aussi la graine de nigelle.  Il y a également le champignon chinois Reichi ou maitake, mais on s’abstiendra de le conseiller en raison du risque lié à son importation.

On termine cet article en citant une parole de l’Imam Ibn Al Qayyim al Jawziyyah qu’Allah fasse miséricorde concernant la maladie de la Peste (ceci est valable pour toutes maladies contagieuses)

“Nul doute qu’il peut y avoir dans le corps une prédisposition à recevoir cette maladie et la nature du corps peut être aussi rapidement contaminée par la proximité des corps alentours, car elle se transmet.

L’appréhension et l’imagination peuvent être parmi les plus grandes causes de contamination par cette maladie, car l’imagination agit et domine les forces et natures.

L’air contaminé du malade peut parvenir à l’homme en bonne santé et le rendre malade, comme cela est observable dans certaines maladies.

L’air est une des causes de la contamination, cependant il faut qu’il y ait une prédisposition du corps à accepter cette maladie.”

Et Allah est plus Savant.

[Sources : https://tel.archives-ouvertes.fr 
La Médecine Prophétique de Ibn al Qayyim al Jawziyyah]
[Source de l’étude : https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.10.30.20217364v4]